Usine marémotrice

Une usine marémotrice exploite les variations du niveau de la mer pour produire de l’électricité.
Ce type de centrale hydroélectrique nécessite un site approprié (baie ou estuaire) où les amplitudes des marées sont importantes.

Usine marémotrice

L'usine marémotrice de la Rance vue du ciel - Gwenaële Moignic / Pixabay

Principe de fonctionnement d'une usine marémotrice

Un barrage est établi en travers du site (baie ou estuaire), un bassin est donc formé. L’usine marémotrice fonctionne ensuite sur le principe des vases communicants.
Deux cycles d’exploitation sont possible : le simple ou le double effet. Ce choix est fait en fonction de la hauteur d’eau disponible ainsi que des prévisions de marnage afin d’obtenir un rendement optimal.

Fonctionnement en cycle simple effet :

  • À marée montante, le barrage est ouvert grâce à des vannes, il laisse passer la mer qui envahit le bassin de retenue.
    Le bassin se remplit jusqu’à atteindre son plus haut niveau et dès que la marée se prépare à redescendre, le barrage est fermé.
  • À marée descendante, il faut attendre que le niveau de la mer ait suffisamment baissé. On laisse alors l’eau stockée dans le bassin se déverser dans la mer en entraînant des turbines hydroélectriques.

Fonctionnement en cycle double effet :

Ce cycle de fonctionnement nécessite des turbines réversibles qui peuvent fonctionner dans les deux sens.

  • À marée montante, les vannes sont fermées. Une fois que le bassin a atteint son plus bas niveau et la mer son niveau optimal, les vannes sont ouvertes : le bassin se remplit et la hauteur de chute importante permet de générer de l’énergie.
  • À marée descendante, le fonctionnement est identique au cycle simple effet : l’eau stockée dans le bassin se déverse dans la mer en entraînant des turbines hydroélectriques.

Quel que soit le cycle de fonctionnement, un système de pompage peut être activé pour augmenter le niveau du bassin. Cela permet d’amplifier et d’anticiper la production en fonction des besoins en électricité du réseau.
Lorsque le niveau de la mer et celui du bassin sont très proches, le remplissage de ce dernier est accéléré par le pompage. Ce supplément permet d’augmenter le volume d’eau du bassin et ainsi d’augmenter le temps d’exploitation de l’usine et le rendement de l’usine.

  • Avantages :
  • Production prévisible (en fonction des marées)
  • Risque d’accident technologique (rupture du barrage) quasiment nul
  • L’ouvrage peut faire office de pont
  • Inconvénients :
  • Fonctionnement intermittent
  • bouleversements de l’écosystème local

Usine marémotrice : exemples de projets & installations

L’usine marémotrice de la Rance
Saint Malo, Bretagne, France

 

L'usine marémotrice de la Rance vue du ciel - Gwenaële Moignic / Pixabay

L'usine marémotrice de la Rance vue du ciel - Gwenaële Moignic / Pixabay

Située à proximité de Saint Malo, l’usine marémotrice de la Rance est la principale source d’électricité de la Bretagne. Il s'agit de la toute première centrale marémotrice au monde pouvant produire de l'électricité à grande échelle. De sa mise en service en 1967 jusqu'en 2011, elle détenait également le titre de la centrale marémotrice la plus puissante.

Lire la suite

Autres dossiers



A propos

Ecosources est un média web francophone et indépendant, spécialisé dans les énergies renouvelables, l'écoconstruction et la mobilité durable.
Notre objectif : répertorier les technologies et informer sur les réalisations existantes, les prototypes et les projets à l'étude.