Centrale OTEC - Ocean thermal energy conversion

Une centrale OTEC est une machine thermique alimentée par les différences de températures entre l’eau de mer chaude (en surface) et froide (pompée en profondeur).
Elle peut produire de l’électricité, de l’eau douce et de l’eau de mer de qualité pour l’aquaculture. La technologie employée est simple : canalisations, échangeurs thermiques, pompes et turbines.

Le concept a été imaginé par le physicien et inventeur français Jacques Arsène d'Arsonval en 1881.

Le terme OTEC est tiré de l'anglais "Ocean thermal energy conversion", en Français, le terme ETM "Énergie Thermique des Mers" est couramment utilisé.

Centrale OTEC - Ocean thermal energy conversion

Centrale océanothermique Mini-OTEC expérimenté en 1979 à Hawaii

Principe de fonctionnement d'une centrale OTEC

Une centrale Océanothermique est constituée de deux éléments principaux :

  • Un système de production d'énergie
    Un fluide de travail passe de l’état liquide à l’état gazeux dans un évaporateur en contact avec l’eau de mer chaude (pompée en surface).
    Il passe ensuite dans la turbine d'un turbo-générateur qui produit l’électricité. Enfin, il est refroidi dans un condenseur en contact avec l’eau de mer froide (pompée en profondeur).
  • Un système d’alimentation en eau
    Pour alimenter une centrale OTEC, des débits d’eau de mer importants sont nécessaires.
    Il faut des canalisations suffisamment larges pour limiter les pertes de charges et suffisamment longues pour atteindre jusqu'à 1000 mètres de profondeur.
    Une différence de 20°C suffit pour le fonctionnement de l’OTEC.
  • Avantages :
  • Peu de frais de fonctionnement
  • Eau de mer abondante et gratuite
  • Fonctionnement sans intermittence (différence de température stable)
  • Peu entraîner de nombreuses synergies
  • Pas de confinement ou de stockage de l’eau
  • Inconvénients :
  • investissement initial conséquent
  • Faible rendement thermique

Centrale OTEC - Ocean thermal energy conversion : exemples de projets & installations

NEMO : projet de centrale ETM en Martinique
Martinique, France

Projet de centrale ETM en Martinique © DCNS

Projet de centrale ETM en Martinique © DCNS

Le projet industriel NEMO «New Energy for Martinique and Overseas», développé par DCNS et Akuo Energy, prévoit de construire une centrale pilote à énergie thermique des Mers (ETM) en Martinique.

Lire la suite

Prototype de centrale ETM à terre à La Réunion
La Réunion, France

© Université de La Réunion

© Université de La Réunion

Construit par DCNS dans son centre de Nantes-Indret, le prototype ETM à terre a été transféré et mis en service en 2012 à l'île de La Réunion, sur le site de l'université de Saint-Pierre.

Le groupe développe parallèlement des solutions clefs en main de centrales ETM à terre et en mer.


Autres dossiers



A propos

Ecosources est un média web francophone et indépendant, spécialisé dans les énergies renouvelables, l'écoconstruction et la mobilité durable.
Notre objectif : répertorier les technologies et informer sur les réalisations existantes, les prototypes et les projets à l'étude.