Le compost

Le compost est la transformation aérobie (en présence de dioxygène) de déchets biodégradables par certains microorganismes. Il s’agit de valoriser les déchets biodégradables du quotidien. En effet, 25% de nos déchets ménagers sont compostables. Il est donc possible de transformer ces déchets en compost, matériau particulièrement riche en azote, carbone et autres nutriments favorisant la croissance végétale.  Le composteur de jardin s’inscrit dans une dynamique circulaire : les déchets alimentaires et autres retourneront à la terre et l’enrichiront. Concrètement, les déchets sont fermentés durant 2 mois, puis subissent une phase de maturation de 6 mois en moyenne.

Le compost

Contenu d'un lombricomposteur © S. Yamkasikorn CC BY-SA

Principe

Le principe du compostage se rapproche de celui de la méthanisation.

 

La maturation

Une fois les déchets biodégradables rassemblés dans le composteur, la dégradation débute lentement. Les bactéries naturellement présentes se multiplient en se nourrissant des déchets. Les bactéries sont dites mésophiles, elles ne vivent qu’entre 20 et 50°C. Or, grâce à leur multiplication et leur activité biologique, les bactéries sont à l’origine de réactions exothermiques. Ainsi la température augmente jusqu’à atteindre un seuil critique. La population bactérienne disparait et laisse place aux bactéries thermophiles vivants aux alentours de 70°C. À cette température, les germes comme ceux du Mildiou sont détruits : le compost est stérilisé.   C’est durant cette deuxième phase sous haute température qu’à lieu le plus gros de la décomposition des déchets. Les graisses, polymères, protéines et sucres sont transformés en plus petits éléments. Quelques semaines suffisent aux bactéries pour tout dévorer. Elles finissent par mourir par manque de nourriture et redonnent leur place aux bactéries mésophiles. D’autres acteurs interviennent lors de cette troisième phase, notamment les champignons.

La montée en température n'est pas obligatoire. Elle est souvent recherchée pour l'assainissement et l'accélération du processus. 

La fermentation

 La 3e phase correspondant à la maturation est la plus longue. Les derniers éléments n’ayant pas été décomposés sont les polymères complexes, la cellulose et la lignine qui sont deux composants des matières végétales. Ces derniers, sous l’action des champignons finissent par êtres dégradés. Fait intéressant, les champignons piègent les gaz produits lors de la dégradation comme le méthane et neutralisent les mauvaises odeurs. En parallèle, les bactéries vont transformer les éléments préalablement dégradés en éléments issus de la minéralisation et de l’humification. Ce sont les produits finaux du compost. 

Mettre en place son compost

L’activité biologique des microorganismes est soumise au rapport carbone/azote. Le carbone est la brique des êtres vivants tandis que l’azote constitue l’énergie. Le rapport C/N doit être compris entre 15 et 25 pour une bonne dégradation. Il convient donc d’apporter des quantités relatives en azote et carbone bien précises. Communément, 50% de déchets secs (carbonés) du type paille, cartons et 50% de déchets humides (azotées) comme du thé, des épluchures, des fruits sont placés dans le composteur. De plus, la transformation est aérobique ce qui signifie qu’il est nécessaire d’aérer en remuant de temps en temps le tas de compost

Utilités

Le compost fournit 1kg de matière pour 3kg de déchets. L’avantage principal du compost est la revalorisation des déchets. On obtient facilement et à faible coût un amendement organique naturel à utiliser directement dans son jardin et 100 % naturel. Il permet des économies d'engrais, de terreau et d'eau et est connu pour enrichir le sol. Le composteur est également un lieu de reproduction et alimentation pour certains insectes. En introduire dans son jardin favorise le développement de la biodiversité, limite les risques de développement de colonies d'insectes ravageurs et la propagation des maladies.

Exemples de projets & installations : Le compost

Biodéchets : matière sèche et matière humide en cours de compostage dans un bac en bois. Ben Kerckx, 2014,Pixabay-CC BY-SA 3

Biodéchets : matière sèche et matière humide en cours de compostage dans un bac en bois. Ben Kerckx, 2014,Pixabay-CC BY-SA 3

Les différents types de composteurs

Composteurs individuels, collectifs et en établissement, le choix du composteur dépend de sa localisation, son utilisation et surtout le nombre de biodéchets concernés...

Lire la suite
Module de potager urbain ® Ceercle

Module de potager urbain ® Ceercle

Ceercle : potager urbain et compost intégré

Un potager modulaire autofertile en terre cuite, une solution écologique pour composter et cultiver en ville.

Lire la suite Interview de

Partager cette page



A propos

Ecosources est un média web francophone et indépendant, spécialisé dans les énergies renouvelables, l'écoconstruction et la mobilité durable.
Notre objectif : répertorier les technologies et informer sur les réalisations existantes, les prototypes et les projets à l'étude. en savoir +