Centrale à capteur parabolique

Ressemblant à des paraboles de réception satellite, le capteur solaire parabolique est un miroir qui réfléchie les rayons du soleil sur un point de convergence.

Centrale à capteur parabolique

Module "parabole-Stirling" d’Odeillo © Promes CNRS

Principe de fonctionnement d'un capteur solaire parabolique

Schema capteur à miroirs paraboliques.

Principe de fonctionnement d’un capteur à miroirs paraboliques - © Ecosources

Le miroir parabolique réfléchit les rayons du soleil vers un point de convergence, le rayonnement solaire est alors concentré sur le récepteur qui monte en température.

Le récepteur en question est un moteur Stirling qui fonctionne grâce à la montée en température et en pression d’un gaz contenu dans une enceinte fermée.

Ce moteur convertit l’énergie solaire thermique en énergie mécanique et ensuite en électricité.

Tout au long de la journée, le socle de la parabole s’oriente automatiquement face au soleil pour suivre sa course et ainsi profiter d’un ensoleillement maximum.

Les systèmes à réflecteur parabolique peuvent atteindre 1 000 °C sur le récepteur, et parvenir à des rendements optimaux de conversion de l’énergie solaire en électricité en utilisant une faible quantité d’énergie.

La performance de l’ensemble du système est étroitement liée à la qualité optique de la parabole et au rendement du moteur Stirling.



A propos

Ecosources est un média web francophone et indépendant, spécialisé dans les énergies renouvelables, l'écoconstruction et la mobilité durable.
Notre objectif : répertorier les technologies et informer sur les réalisations existantes, les prototypes et les projets à l'étude. en savoir +