Les capteurs géothermiques horizontaux

Le capteur géothermique horizontal, ou pompe à chaleur géothermique horizontale, est une technologie qui est souvent confondue avec le puit canadien.

La principale différence entre le puit canadien et le capteur géothermique horizontal est le fluide utilisé ainsi que le type de circuit.

  • Le puit canadien implique un circuit en boucle ouverte dans lequel circule de l’air.
  • Le capteur géothermique horizontal implique quant à lui un circuit en boucle fermée dans lequel circule de l’eau glycolée (l’ajout de glycol dans l’eau permet d’éviter le gel) ou un autre fluide frigorigène.

Une autre différence notable est la présence d’une pompe à chaleur dans le cas du capteur géothermique horizontal.

Principe de fonctionnement des capteurs géothermiques horizontaux

Sonde géothermique

Sonde géothermique - © Ecosources

Une installation géothermique horizontale est composé de deux parties :

Le capteur géothermique

C’est dans celui-ci que se trouve l’eau glycolée. L'eau glycolée est employée comme fluide caloporteur, elle permet d'emmagasiner la chaleur et à l'avantage de résister au gel.

La surface d’échange doit être très grande, il est conseillé qu'elle recouvre deux fois la surface de l’habitation à chauffer. Pour augmenter cette surface d’échange, la canalisation est organisée en forme de serpentin et, pour rentabiliser au mieux l’installation, la canalisation est placée à minimum un mètre sous terre.

La pompe à chaleur

Le principe de la pompe à chaleur est d’augmenter la température de l’eau glycolée grâce à un compresseur (plus la pression augmente, plus la température augmente) avant de la redistribuer. Elle peut être utilisée pour le chauffage de l’habitation ou bien pour produire de l’eau chaude sanitaire à l’aide d’un échangeur de chaleur. Il est possible d’inverser le fonctionnement de la pompe à chaleur, c’est-à-dire qu’au lieu de compresser l’eau glycolée, nous diminuons sa pression dans le détendeur et ainsi abaisser encore la température, dans le cas où nous souhaiterions refroidir un logement, durant une canicule par exemple.

La performance de ce système dépend de plusieurs facteurs :

  • la profondeur dans le sol du capteur
  • la composition du terrain
  • la vitesse du fluide dans la conduite
  • la distance parcourue par le fluide
  • les caractéristiques techniques de la canalisation

Avantages et inconvénients d'une installation géothermique horizontale

  • Avantages :
  • Énergie inépuisable
  • Peu d’entretien
  • Coût rapidement amorti
  • Rendement élevé
  • Système réversible : capable de rafraichir en été
  • Installation invisible (capteurs enterrés)
  • Inconvénients :
  • Nécessite une surface de récupération 2 fois plus grande que la surface à chauffer
  • Impossible de construire d’autres bâtiments (piscine creusée, cave…)
  • Prévoir un système de chauffage annexe (chaudière)

Partager cette page

Rédaction & contributions



A propos

Ecosources est un média web francophone et indépendant, spécialisé dans les énergies renouvelables, l'écoconstruction et la mobilité durable.
Notre objectif : répertorier les technologies et informer sur les réalisations existantes, les prototypes et les projets à l'étude. en savoir +