WATTWAY : La route solaire développée par colas

En octobre 2015, Le groupe de BTP français COLAS, leader mondial de la construction de routes, présentait une solution de revêtement solaire photovoltaïque : WATT WAY.
Les modules solaires se posent sur la route existante, sans besoin de la reconstruire.

WATTWAY : La route solaire développée par colas

Le prototype de route solaire WattWay. Après 2 ans d'exploitation, il s'est montré ni rentable sur le plan économique, ni efficace sur le plan environnemental. © Colas


Colas, filiale du groupe Bouygues, a annoncé le 13 Octobre 2015 la commercialisation de son nouveau produit baptisé "Wattway"  à partir du 1er Janvier 2016.

Colas a travaillé pendant 5 ans sur le prototype "Wattway" en collaboration avec l'Institut National de l’Énergie Solaire basé au Bourget-du-Lac en Savoie et à Grenoble. Le prototype avait été testé en le soumettant à l'équivalent de 20 ans de circulation routière (véhicules légers et poids lourds) et a parfaitement résisté.

La protection des cellules solaires est assurée par un matériau multicouche à base de polymères et de résines, moins couteux que le verre trempé et plus simple à installer. Le gros avantage de ce revêtement solaire et qu'il peut être installé facilement directement sur les routes existantes sans travaux de génie civil.

La société entend vendre son produit aux alentours de 6 € le Watt-crête (contre environ 2 € le Watt-crête pour un panneau solaire polycristallin classique en 2015).

 

Avantages avancés par le fabricant

  • Se pose sur la chaussée existante, sans besoin de reconstruire la route (contrairement au système américain Solar Roadways)
  • Système éprouvé et disponible sur le marché
  • Permet le passage à la fois des Véhicule légers et des poids lourds
  • Idéal pour l’électrification des zones isolées du réseau électrique
  • Utilisation d'une surface déjà utilisée pour les transport : un atout par rapport aux centrales solaires classiques qui occupe de grandes surfaces au sol.

D'après Hervé le Bouc, PDG de COLAS, à puissance égale, le revêtement solaire WATTWAY sera au même prix qu’une ferme solaire. Aussi, le recouvrement d'un quart des routes assurerait l’indépendance énergétique de la France.

 

L'installation pilote de route solaire mise en service en 2016

Installée sur une départementale de l'Orne, le prototype de route solaire WATTWAY, représentait 2.800 m² de panneaux photovoltaïques collés sur l'asphalte.

Retour d'expérience après 2 ans de service

Cette installation pilote aura eu le mérite de tester la résistance du revêtement solaire en conditions réelles.

En effet, les dalles solaires ont subis une dégradation prématurée due à la circulation, aux intempéries et au pourrissement des feuilles d'arbres tombées dessus.

Le revêtement spécifique a engendré des nuisances sonores obligeant la mairie à réduire la vitesse à 70 km/h sur cette portion.

Certaines zones des dalles solaires se sont décollées de la chaussée.

 

Inaugurée en 2016 en présence de la Ministre de l'écologie Ségolène Royal, cette dernière a réagi en 2019 au mauvais résultats du projet  en déclarant :
"comme pour toutes les inventions il faut un prototype qui est fait pour tester et pour trouver des améliorations".

 



Partager cette page



A propos

Ecosources est un média web francophone et indépendant, spécialisé dans les énergies renouvelables, l'écoconstruction et la mobilité durable.
Notre objectif : répertorier les technologies et informer sur les réalisations existantes, les prototypes et les projets à l'étude. en savoir +